La Rotonde
Share on FacebookGoogle+Tweet about this on Twitter

Publié le lundi, 26 mars 2012

La jour­née inter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie commé­mo­rée sur le campus

Brève

Shagana Uthaya­ku­mar | Béné­vole

Le 20 mars, de 11 h à 14 h, un évène­ment a été présenté par le Carre­four fran­co­phone en colla­bo­ra­tion avec l’Ins­ti­tut des langues offi­cielles et du bilin­guisme (ILOB), afin de célé­brer la Jour­née inter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie.

Histoire

Chaque année depuis 1990, ce jour est célé­bré partout dans le monde pour rappe­ler le traité signe à Niamey (Niger) pour créer le premier organe inter­gou­ver­ne­men­tal de la Fran­co­pho­nie, appelé l’Agence de coopé­ra­tion cultu­relle et tech­nique. Depuis 2005, cette orga­ni­sa­tion est connue sous le nom d’Or­ga­ni­sa­tion inter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie.

Aujourd’­hui, cette orga­ni­sa­tion inclut 75 États membres d’Asie, d’Eu­rope, d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Amé­rique du Nord et du Sud et du Paci­fique.

Un évène­ment coloré

Même si les rideaux colo­rés évoquaient un évène­ment paci­fique, en réalité, c’était une bataille à gagner. En effet, c’était un concours qui consis­tait à regar­der des vidéos ou à lire des sites Web dans la langue française et à répondre aux ques­tions qui leur sont liées. Le prix était une carte-cadeau de 300 $ à la boutique Apple.

Comme l’un des évène­ments du Mois de la Fran­co­pho­nie, ces acti­vi­tés du concours avaient pour but, non seule­ment d’en­cou­ra­ger à comprendre le français, mais aussi de célé­brer la langue et la culture fran­co­phones avec d’autres étudiants.

« C’est un grand évène­ment d’être ici, mais aussi de parta­ger cela avec d’autres pays bilingues », souligne Johanne Albert, étudiante à l’U d’O et béné­vole au Carre­four fran­co­phone. « Ça vous fait penser où d’autres pour­raient parler français, ailleurs qu’au Canada, au Québec, à Montréal et en France. »

Tous les parti­ci­pants ont été invi­tés à être présents le mercredi soir 21 mars, au bar 1848, au deuxième étage du Centre univer­si­taire, pour connaître l’iden­tité du gagnant.