La Rotonde
Share on FacebookGoogle+Tweet about this on Twitter

Publié le lundi, 13 novembre 2017

Paren­thèse Française

Actua­lité inter­na­tio­nale 

Came­roun – Un mili­taire assas­siné dans la région du Sud-Ouest, dans la nuit du 9 au 10 novembre. C’est le quatrième mili­taire tué dans les régions anglo­phones en moins d’une semaine. Alors que les soupçons se portent sur le mouve­ment séces­sion­niste Southern Came­roons Amba­zo­nia Consor­tium United Front, les auto­ri­tés came­rou­naises suspectent que certains groupes sépa­ra­tistes se servent du Nigé­ria comme base arrière.

 

Viet­nam – Hanoï s’inquiète du retrait améri­cain en Asie et redoute l’in­fluence crois­sante de Pékin. Alors que le président améri­cain, Donald Trump, s’est rendu au Viet­nam le 10 novembre à l’oc­ca­sion du sommet de l’or­ga­nisme de Coopé­ra­tion Écono­mique Asie-Paci­fique (APEC), l’échec des négo­cia­tions autour du Parte­na­riat Trans­pa­ci­fique (TPP), dont les États-Unis ont annoncé leur retrait, pour­rait être contre­ba­lancé par l’ini­tia­tive du Canada qui a confirmé le 11 novembre la relance d’un nouveau parte­na­riat établi sans Washing­ton.

 

Sahel – La force conjointe du G5 Sahel a achevé sa première opéra­tion le 11 novembre sur la zone fron­ta­lière sépa­rant le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Plus de 700 mili­taires afri­cains ont été mobi­li­sés dans cette zone pour mettre un terme aux agis­se­ments des groupes armés désta­bi­li­sant la région et ont spéci­fique­ment visé le groupe Ansa­rul Islam, basé au Mali et agis­sant dans le nord du Burkina Faso.

 

Togo – Les mani­fes­ta­tions se pour­suivent et s’étendent à tout le pays, tandis que le président togo­lais, Faure Gnas­singbé, a accusé le 10 novembre l’op­po­si­tion poli­tique d’être respon­sable des violences qui endeuillent le pays depuis septembre. Au moins 16 personnes ont trouvé la mort depuis l’émer­gence des mobi­li­sa­tions qui appellent à la démis­sion du président Gnas­singbé.

  

Bénin – Le président béni­nois, Patrice Talon, a rencon­tré les syndi­cats du secteur de la santé, le 11 novembre, afin de trou­ver une issue à la grève des méde­cins qui para­lyse les hôpi­taux publics béni­nois depuis le mois d’août. Les reven­di­ca­tions des méde­cins s’ar­ti­culent autour du paie­ment des primes et l’avan­ce­ment de leurs carrières tandis que les syndi­cats appellent égale­ment à être asso­ciés aux réformes du secteur de la santé.