Inscrire un terme

Retour
Actualités

Améliorer les conditions de vie des Ottaviens

Actualités
9 octobre 2012

– Par Camille Lhost –

Elizabeth Kristjansson mène depuis 2005 une étude sociologique sur les déterminants socioéconomiques de la santé à Ottawa. L’équipe de recherche, composée de douze partenaires, a remporté le 25 septembre dernier le Prix du partenariat de 2012 des Instituts de recherche en santé au Canada (IRSC).

 

 Elizabeth Kristjansson, que La Rotonde a rencontrée, est professeure agrégée de psychologie à l’Université d’Ottawa (U d’O). Elle enseigne les statistiques depuis plus de dix ans. Passionnée de sociologie, elle explique : « J’ai toujours voulu mener une étude à caractère de vie sur les populations, impliquer toutes les communautés de la ville au sein d’une même recherche ». Ainsi, lorsque sa collègue Stefania Maggi, spécialiste de la santé des enfants et professeure à l’Université Carleton, l’a contactée en 2005 pour mettre en place ce projet, elle n’a pas hésité une seule seconde.

« Travailler pour le bien-être de la communauté »

 

L’Étude des quartiers d’Ottawa a pour objectif de répertorier les installations publiques en termes de santé, d’éducation, de vie sociale, d’espaces verts, etc. Et le bilan est clair : certains quartiers sont favorisés par rapport à d’autres. Toutes les données statistiques sont transmises aux différents organes (conseils d’école, de santé, etc.) qui composent le Conseil municipal de la Ville d’Ottawa afin qu’ils puissent ensuite instaurer de nouveaux projets dans les communautés. « Toutes les informations recueillies sont en ligne sur notre site. Chaque habitant, chaque service communautaire peut en prendre connaissance, et proposer de nouveaux projets de lieux d’échanges pour la ville », poursuit Mme Kristjansson.

L’accès aux données était un critère fondamental pour impliquer les populations. C’est pourquoi Michael C. Sawada, professeur au département de géographie de l’U d’O, a réalisé, en collaboration avec ses étudiants, des cartes interactives sur le site internet de l’étude. Il suffit d’entrer deux critères de recherche et les quartiers possédant ces équipements apparaissent. Puisque le bien-être individuel est un enjeu qui entre en compte dans la santé des populations, ces cartes permettent aussi de cibler les lieux qui sont les plus accessibles à la marche. L’étude propose donc des actions pour aider les communautés à s’épanouir. Les membres de la recherche ont soumis au Conseil d’école du Ministère de l’éducation de l’Ontario l’idée d’instaurer un programme sportif dans les écoles maternelles de la ville. Le but est d’apprendre aux enfants à patiner sur le canal Rideau, au cours de la prochaine saison d’hiver.

Un fort partenariat

 

L’Étude des quartiers d’Ottawa a remporté le Prix partenariat des Instituts de recherche en santé au Canada (IRSC), le 25 septembre dernier. Ce prix est attribué à un groupe de recherche qui implique plusieurs partenaires. Universités, centres de santé communautaires, entreprises privées… Au total, l’équipe du projet aura réuni une douzaine d’organismes. « Chacun a quelque chose à apporter. On travaille vraiment bien tous ensemble », note Mme Kristjansson. Les doctorants en sociologie de l’U d’O et de Carleton utilisent les ressources de l’étude pour leurs propres recherches.

L’an dernier, l’équipe de recherche avait remporté un prix décerné par IBM. « C’était une récompense prestigieuse, mais le Prix partenariat IRSC l’est encore plus. Nous sommes très fiers de l’avoir gagné. » Grâce aux 25 000 $ offerts par le comité, l’équipe va pouvoir continuer à développer ses recherches. Mme Kristjansson précise que son étude a été rendue publique auprès d’autres organismes de santé et d’éducation, si bien que certains vont bientôt rajouter leur nom sur la liste des partenaires. Et, à plus grande échelle, plusieurs villes canadiennes songent aussi à monter une équipe de recherche sociologique dans leur région.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire