Inscrire un terme

Retour
Sports

Soccer : Les Gee-Gees enchaînent

Correction
18 octobre 2021

Crédit visuel : Dereck Bassa – Photographe

Article rédigé par Johan Savoy – Journaliste

Deux jours après la victoire acquise à domicile contre les RMC Paladins, les Gee-Gees recevaient ce dimanche les Ridgebacks d’Ontario Tech pour le compte de la septième journée de la saison régulière. Une nouvelle victoire à mettre à l’actif des joueuses de l’Université d’Ottawa (U d’O) qui se sont imposées sur le score de 3-1.

Il s’agissait du deuxième match de la semaine à domicile pour le Gris et Grenat après l’écrasante victoire acquise sur le score de 12-0 face aux RMC Paladins vendredi soir. Une rencontre à saveur de revanche pour les Ridgebacks puisque les joueuses de Steve Johnson s’étaient imposées sur le score de 5-1 au Vaso’s Field d’Oshawa lors de la deuxième journée.

Déjà nommée Gee-Gee de la semaine le 4 octobre dernier pour avoir inscrit quatre buts au cours de la même semaine, Emma Lefebvre prenait place aux avant-postes de l’équipe de l’U d’O ce dimanche pour tenter de dépasser ce total hebdomadaire. L’attaquante a en effet inscrit quatre nouveaux buts vendredi contre les Paladins. « Le résultat d’un gros travail à l’entraînement », confiait-elle, s’amusant de cette habitude de marquer, acquise, selon elle, dès l’âge de dix ans.

Son entraîneur avouait d’ailleurs son bonheur quant au retour de la numéro 2 sur le front de l’attaque uottavienne cette année. « Elle mène la ligne d’attaque pour nous », lâchait Johnson à l’issue de la rencontre.

Le match

Les Ridgebacks, toutes de bleu vêtues, donnaient l’engagement de la rencontre aux alentours de 13 h face à des Gee-Gees arborant leur tenue extérieure blanche, un fait rare au Terrain Matt Anthony.

Les deux équipes démarraient ce match par une phase d’observation en essayant de conserver chacune le ballon. Il fallut attendre la septième minute de jeu pour voir la première occasion franche, une occasion à mettre à l’avantage des joueuses locales qui, sur une passe en retrait de Lefebvre, voyaient Angelina Gendreau frapper juste au-dessus de la cage ontarienne.

La réponse d’Ontario Tech fut immédiate, puisqu’une minute plus tard, les visiteuses venaient tester une première fois la gardienne uottavienne, un avertissement sans frais pour les joueuses de Johnson.

À la 11e minute du match, les spectateur.ice.s pensaient assister à l’ouverture du score, mais Gendreau, bien lancée en profondeur, voyait sa frappe croisée raser le montant droit des buts adverses.

Les Gee-Gees détenaient la possession du ballon dans cette première mi-temps mais ne parvenaient pas à trouver la faille. Une possession qui demeurait stérile malgré quelques opportunités d’ouvrir la marque.

La délivrance vint finalement à une minute de la pause par l’intermédiaire de Gendreau, très active dans ce premier acte. Lancée en profondeur par Katerine Delev, la numéro 8 vit sa frappe tromper la gardienne adverse et donner une avance d’un but à son équipe. Le score à la mi-temps était de 1-0.

C’est Lefebvre qui donna le coup d’envoi de la seconde période. Un second acte qui commençait plutôt mal pour les Gee-Gees puisque les visiteuses obtenaient un penalty après seulement sept minutes. Penalty transformé d’une lourde frappe en plein centre du but par Brogyn Tracey, la numéro 13 des Ridgebacks.

La réaction des protégées de Johnson ne se fit pas attendre très longtemps puisque cinq minutes plus tard, Lefebvre détournait une reprise de la tête de Cassandra Provost dans le but adverse à la suite d’un corner frappé avec précision par Adriane Devlin. 2-1 pour les locales.

Un but qui aura eu pour effet de remettre les Gee-Gees dans le sens de la marche. Celles-ci s’offraient même un troisième but à la 67e minute de jeu. But inscrit par la numéro 10, Sadie Sider-Echenberg, qui fusillait la gardienne adverse à la suite d’un centre de Lefebvre mal repoussé par la défense. Le score ne bougera plus, victoire 3-1 pour l’U d’O.

Une attaquante performante

Les Gee-Gees finissent donc cette semaine avec un total de 15 buts marqués pour un seul encaissé, une performance offensive à créditer en bonne partie à Lefebvre puisque l’attaquante n’a inscrit pas moins du tiers de ces buts. Avouant avoir la mentalité de marqueuse depuis toute jeune, Lefebvre faisait tout de même remarquer le travail de toute l’équipe en amont et la qualité des passes lui permettant d’élever son total de buts match après match.

Interrogée sur sa capacité à enchaîner les matchs sur de courtes périodes, Lefebvre expliquait, « l’importance des étirements juste après le premier match de la fin de semaine et la nécessité de bien s’hydrater et de respecter le temps de sommeil ». Jouant sa cinquième saison sous les couleurs grenat et grise, elle confiait finalement avoir confiance en l’équipe de cette année pour se défendre en séries éliminatoires.

Un match plein d’enseignement

L’entraîneur Johnson avouait en fin de rencontre que le match fut tout de même plus difficile qu’à l’accoutumée. « Je suis quand même satisfait de notre prestation défensive et même si nous avons subi par moment, nous ne leur avons pas laissé beaucoup d’opportunités », déclarait-il malgré tout. L’entraîneur regrettait toutefois le nombre d’occasions manquées : «Nous sommes heureux avec ces trois buts [marqués], cependant, je pense que nous devrions avoir un meilleur taux de conversion. »

Reconnaissant finalement la qualité de l’adversaire du jour, Johnson appréciait la capacité des Ridgebacks à alterner entre les phases de construction et les phases de transitions rapides. Un match, selon lui, plein d’enseignement, bénéfique en termes d’expérience et qui servira à élever le niveau de jeu de son équipe.

À noter que les Gee-Gees recevront les Gaels de l’Université de Queen’s lors de la prochaine journée, une équipe invaincue qui reste sur six victoires de rang.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire