Inscrire un terme

Retour
Sports

À chacun.e sa tasse de thé !

Crédit visuel : Valé­rie Soares – Photo­graphe

Chronique rédigée par Marion Charruyer – Journaliste

Deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau et devant le café, le breuvage à base de théine comporte de nombreux avantages. Il n’est donc pas étonnant que chacun.e d’entre nous ait une histoire et un rapport différent avec ce breuvage. Je vous propose d’en apprendre plus sur les différents types existants et leurs propriétés.

Je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a demandé si j’étais de la team café ou thé. Ayant commencé avec le café, j’ai rencontré de gros consommateur.trice.s. de thé au cours de ma vie. J’ai donc commencé à en consommer de plus en plus, sans pour autant en connaître les variantes et les bienfaits qu’il apporte. En favorisant le thé au détriment du café, que je n’ai un jour, plus du tout digéré ce dernier, peut-être cause du niveau de caféine élevé qu’il contient.

Bienfaits multiples

Comme le mentionne Loïc Jean-Mary, étudiant en finances à l’Université d’Ottawa et guide du thé chez David’s tea, ce qui va différencier le thé du café, c’est le fait que la caféine soit un peu plus « étirée », et va donc mettre plus de temps pour que vous en ressentiez les effets. Également, la courbe des effets sera aussi un peu plus aplatie à la fin et vous ne sentirez pas le crush que l’on peut avoir avec le café.

Sans compter que, en plus d’avoir trouvé une alternative plus douce au café, le thé a de nombreux avantages. Jean-Mary précise que celui-ci contient beaucoup d’antioxydants qui aident à éliminer les radicaux libres, molécules responsables de certains cancers et d’autres problèmes physiques. Il y a aussi des minéraux dans le thé ou même dans le rooibos, qui peut servir naturellement de boisson énergisante.

Si comme moi vous avez du mal à boire de l’eau pendant la journée, vous pouvez boire du thé, des rooibos ou des tisanes, qui vous aideront à consommer plus facilement de l’eau, tout en ayant un petit goût en plus. Une grande quantité de parfums existe, et selon vos goûts et les effets que vous recherchez, vous pouvez déjà sélectionner le type de thé qui vous convient.

Boisson illimitée ?

J’aime tellement le thé que je pourrais en boire des litres par jour, même si je sais qu’il n’est pas conseillé d’ingérer une quantité trop élevée de caféine, ou de théine. Mais, Jean-Mary souligne que si nous pouvons nous permettre de boire un peu plus de thé que ce que nous boirions de café, en raison de la teneur en caféine à l’intérieur, il est tout de même conseillé de ne pas dépasser trois tasses par jour. 

Alors pour ne pas abuser du thé pendant la journée, j’ai instauré un petit rituel. Le matin, je bois une ou deux tasses de thé afin de bien me réveiller. Puis, pour le reste de la journée, si j’en ai encore envie, je passe au rooibos, une plante cultivée en Afrique du Sud, qui possède de nombreux bienfaits et qui, à l’inverse des thés classiques, ne contient pas de caféine. L’expert en thé ajoute même que le rooibos n’est quasiment pas calorique ; vous pouvez donc en siroter toute la journée sans avoir peur des effets.

Goûts variés 

Il existe principalement six types de thé ; j’ai une préférence pour les thés qui ne sont pas ou peu oxydés, comme le thé blanc et le thé vert. En ce qui concerne le thé blanc, comme l’explique Jean-Mary, c’est celui qui contient le plus d’antioxydants, et le moins de caféine. J’aime ce type de thé, car je trouve qu’il a un goût très doux et léger.

Le thé vert, lui, est le plus populaire au monde. On le prépare avec des feuilles un peu plus matures et vertes. La caféine sera donc un peu plus présente que pour le thé blanc. Jean-Mary explique qu’on le retrouve principalement dans deux pays : en Chine, où il a un goût de noisette un peu grillée, et au Japon, où il a davantage un goût d’algue.

Puis, il y a le thé matcha, fait à partir de thé que l’on appelle Tencha, selon Jean-Mary. Je ne connaissais ce thé qu’à travers certaines pâtisseries que j’avais goûtées. Lorsque je suis allée au Japon il y a deux ans, je n’ai bu quasiment que ça durant mon séjour. Sa saveur quelque peu particulière peut surprendre, mais une fois habitué.e, c’est un vrai délice ! C’est très rafraîchissant en été avec du lait froid et des glaçons.

Si vous aimez les thés un peu plus forts en bouche, il y a le Oolong, oxydé entre 50 et 90 %, qui se trouve entre le thé vert et le thé noir. Jean-Mary précise que ce qui est intéressant avec ce type de thé, « c’est que ça a vraiment un goût naturellement fruité et qu’il peut être infusé à quatre reprises. C’est donc un thé qui est aussi fait pour être partagé ».

Vient ensuite le thé noir qui est oxydé entre 90 et 100 % et est de ce fait très amer. Il regroupe tous les thés comme l’english breakfast et l’irish breakfast, qui vont être naturellement sucrés auxquels on peut ajouter du lait, explique Jean-Mary. On retrouve dans cette catégorie d’autres thés comme le earl grey qui a le goût de la bergamote acidulée.

Enfin, le dernier type de thé est le Pu’erh. Il s’agit d’un thé fermenté, un peu comme un vin, qui plus il vieillit plus, il augmente en valeur, et meilleur il sera. Il est cependant très peu connu ; je ne le connaissais pas avant de discuter avec Jean-Mary

À chacun.e son moment, à chacun.e son parfum, à chacun.e son thé !

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire