Inscrire un terme

Retour
Sports

Ça plane pour les équipes d’ultimate frisbee

Nouha Chaouati
3 novembre 2021

Crédit visuel : Dereck Bassa – Photographe, Courtoisie – Équipes  d’ultimate masculin et féminin des Gee-Gees

Article rédigé par Nouha Chaouati – Journaliste

De retour à la compétition après une année entière d’arrêt imposée par la pandémie, les équipes féminine et masculine d’ultimate frisbee des Gee-Gees ont toutes deux enregistré de bons résultats aux championnats nationaux. Les équipes vont aborder le reste de la saison avec en ligne de mire la qualification pour les grands tournois canadiens et nord-américains.

Titrées en deuxième division

L’équipe féminine a enchaîné plusieurs tournois de début de saison avec réussite. Après avoir obtenu les deuxièmes places du Tournoi de qualification de l’est de l’Ontario organisé par Ultimate Canada et du Championnat universitaire de l’est du Canada, les joueuses du Gris et Grenat ont réussi à clôturer leur saison automnale en remportant le titre de championnes de la deuxième division lors des Championnats universitaires canadiens. Ceux-ci se sont tenus du 15 au 17 octobre derniers à Brampton, en Ontario.

Après ces succès, elles concentrent désormais leurs efforts sur l’objectif de décrocher une qualification aux Championnats universitaires américains (USA College Championships) qui se dérouleront au printemps 2022. « Afin de nous qualifier, il faudra que nous terminions premières de notre conférence et de notre championnat régional », explique Brianna Jaffray, entraîneure de l’équipe.

L’entraîneure affirme par contre que le contexte est d’autant plus compliqué avec les restrictions dues à la pandémie. « Heureusement, l’Université d’Ottawa (U d’O) et Ultimate Canada ont été incroyables, en nous fournissant des conseils et des protocoles très clairs, ce qui facilite certainement les choses », ajoute-t-elle. Malgré ces défis, Janika Beausoleil, étudiante de troisième année en lettres françaises et joueuse du club, confirme qu’elle et ses coéquipières comptent poursuivre le développement de jeux offensifs, le perfectionnement de leurs lancers ainsi que la chimie au sein du groupe.

Première qualification masculine au tableau final

L’équipe masculine a pour sa part réussi un exploit sans précédent pour une équipe d’ultimate frisbee de l’U d’O aux Championnats universitaires canadiens en se positionnant parmi les huit premières équipes du tableau final, ce qui équivaut à une promotion à la première division. « Nous avons eu plusieurs matchs avec une issue très serrée, y compris une défaite crève-cœur contre l’Université de Montréal qui a gagné le titre », confie le co-entraîneur de l’équipe masculine, Luke Phelan.

Pour son collègue Alex Mccardle, cette saison a été « un immense succès ». « Je n’aurais pas pu être plus fier de l’équipe. Les capitaines ont désigné un objectif clair, et tout le monde y a adhéré et a fait les sacrifices nécessaires pour y arriver », souligne-t-il. Il note que le fait de se classer parmi les huit premiers est l’un des meilleurs résultats de l’histoire du club aux Championnats universitaires canadiens. Il rappelle également que les Gee-Gees ont vaincu les Ravens de l’Université Carleton lors des qualifications.

Les 24 athlètes qui forment l’effectif du club ont atteint cet objectif après un programme intense de trois entraînements hebdomadaires. L’un des capitaines de l’équipe, Khirode Robertson, étudiant de quatrième année à l’École des sciences de l’activité physique, a mené la préparation physique, ainsi que les séances d’échauffement et de repos.

Cependant, Alexandre Tremblay-Larochelle, étudiant de quatrième année en comptabilité et joueur de l’équipe, se dit déçu par le manque d’entraînement d’avant-saison. « Nous n’avons malheureusement que quelques semaines [pour nous préparer] avant le début de notre saison. Dans le futur, j’espère que le club offrira une période de présaison comme certaines des équipes interuniversitaires », admet-il.

Défis météorologiques

En ce qui concerne les défis auxquels l’équipe masculine d’ultimate frisbee fait face, Mccardle précise que le climat de l’automne canadien a eu un impact sur le bon déroulement des entraînements et des compétitions. Il énonce que les conditions météorologiques du début de la saison, soit à la mi-septembre, diffèrent drastiquement de celles de la mi-octobre, surtout en termes de vitesse des vents.

« Ces derniers temps, nous avons eu des jours avec des vents de plus de 40 km à l’heure, ce qui peut rendre le lancer d’un frisbee assez compliqué et nous a amenés à mettre en place de nouvelles stratégies avec moins de temps d’entraînement que prévu », affirme l’entraîneur.  Il rapporte toutefois qu’il est très vraiment satisfait de la façon dont l’équipe a trouvé des solutions aux problèmes provoqués par ces conditions éprouvantes.

De son côté, le club féminin doit prochainement trouver des terrains pour y tenir ses séances d’entraînement pendant les mois d’hiver. Beausoleil souligne que l’entraînement est parfois un véritable casse-tête.  « Il nous est difficile de trouver un moyen de nous regrouper en tant qu’équipe parce que nos horaires sont tous différents et l’accès aux terrains intérieurs est très limité », explique-t-elle.

Avec l’approche de la saison hivernale, les deux équipes d’ultimate frisbee des Gee-Gees espèrent maintenant profiter d’un emploi du temps moins chargé en matière de compétition pour peaufiner leurs tactiques et leurs techniques avant de prendre part aux événements d’ultimate universitaire intérieur organisés par Ultimate Canada. Ceux-ci ont lieu entre les mois de novembre 2021 et d’avril 2022.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire