Inscrire un terme

Retour
Sports

La différence salariale dans le sport professionnel est malheureusement justifiable

Sports
12 novembre 2018

Section: Sports et bien-être

Par: Maxime Jolicoeur

La semaine dernière, l’Association des joueurs de la Ligue nationale de basketball féminin a décidé de se retirer de sa convention collective dans l’espoir d’améliorer les salaires des athlètes de la ligue et d’obtenir de meilleures conditions de travail. Ceci ne fait qu’ajouter du gaz sur le feu qui brûle depuis très longtemps déjà : les femmes gagnent beaucoup moins d’argent que les hommes en tant qu’athlètes.

Comparer des pommes à des oranges

Le problème avec cette décision des athlètes de la WNBA (Women’s National Basketball Association) est que leurs conditions de travail et leurs salaires sont comparés à ceux de la NBA (National Basketball Association). Selon CBC Sports, les athlètes de la WNBA ne reçoivent que 22 % des revenus de la ligue tandis que les joueurs de la NBA en reçoivent 50 %. En regardant ces chiffres, il est facile de voir qu’il y a une grande différence entre les deux. Cependant, il ne faut pas oublier que ceci n’a rien à faire avec les femmes ou les hommes, mais que ces ligues sont bel et bien des entreprises ayant comme but de faire le plus de revenus possible.

Le salaire minimum d’un joueur de la NBA est de 582 180 $ et celui de la WNBA est de 72 000 $. Ces salaires sont cependant justifiables et, encore une fois, ceci n’a rien à voir avec le sexe de l’athlète. D’une part, en 2017, il y avait en moyenne 7 716 personnes par match de la WNBA. La dernière fois qu’il y a eu une moyenne de 8 000 personnes, c’était en 2009. D’un autre côté, l’équipe qui avait le moins de spectateurs en moyenne par match l’an dernier était les Hawks d’Atlanta (ce qui est compréhensible avec leur fiche de 24-58). Leur moyenne ? 14 409 spectateurs, soit presque le double de la moyenne complète de la WNBA. Comment est-ce que le propriétaire d’une équipe de la WNBA est supposé être en mesure de payer ses joueuses des salaires annuels d’un, deux ou même trois millions de dollars ? En bout de ligne, c’est le propriétaire qui doit gagner de l’argent et les athlètes doivent être payés en fonction des revenus des propriétaires. Donc, il faut arrêter de blâmer le tout sur le sexe des athlètes, et regarder les revenus.

Des revenus incomparables

Il y a plusieurs raisons pourquoi les hommes dans le sport sont mieux payés que les femmes. L’une d’elles est que les sports masculins sont simplement beaucoup plus populaires que les sports féminins. Une triste réalité. La NBA, par exemple, reçoit 24 milliards de dollars en revenus de droits de diffusion. Il faut ensuite compter les revenus des publicités et des ventes des billets. Selon le Washington Post, aucune des 12 équipes du circuit de la WNBA n’a pu produire un seul dollar de profit en 2016.

Maintenant, si nous voulons changer de sport, nous allons avoir le même résultat. La Ligue canadienne de hockey féminin a également démontré son mécontentement envers la différence salariale par rapport la LNH (Ligue nationale de hockey). Vous voyez, ce problème est encore pire que celui entre la NBA et la WNBA. Par exemple, les Canadiennes de Montréal jouaient l’an dernier au complexe sportif Bell. Oui, un aréna qui a la même taille que celui de Ray Friel 3 à Orléans. Le pire ? Les matchs sont rarement à guichet fermé. Les billets de saison pour les Canadiennes cette saison coûtaient 162 $. C’est le prix d’une paire de billets pour assister à un seul match du Canadien de Montréal. Le sport masculin attire plus l’attention dans ce monde. Est-ce que c’est en raison du niveau de jeu ? À vous de juger. Une chose est claire, il y a encore des gens qui aimeraient blâmer cette différence salariale sur le sexisme. Ce n’est pas le cas, ce n’est pas un débat hommes-femmes. Les sports masculins apportent un revenu beaucoup plus large que les sports féminins, et c’est un fait. Il faut arrêter d’essayer de trouver un problème là où il n’y en a pas. Les sports masculins produisent plus d’argent, acceptez-le et il y aura moins de chicanes dans ce monde.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire