Inscrire un terme

Retour
Sports et bien-être

Carolyne Godon | La natation : un sport d’équipe

Web-Rotonde
9 Décembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

– Par Louis-Charles Poulin –

Certains nageurs et nageuses des Gee-Gees participeront cette fin de semaine à la rencontre-invitation de Noël de Gatineau. La Rotonde s’est entretenue avec la Gee-Gee de deuxième année, Carolyne Godon, après l’une de ses séances d’entraînement, pour discuter de ses objectifs et de l’équipe de natation de l’Université d’Ottawa (U d’O).

La Rotonde : Comment trouves-tu ton expérience en natation à l’U d’O jusqu’à maintenant ? As-tu des beaux ou des mauvais moments que tu aimerais partager?

Carolyne Godon : En fait, l’année dernière j’ai vraiment eu une mauvaise saison. Je m’entrainais trop, je suis tombée malade et j’étais très fatiguée. Je nageais neuf fois par semaine et je faisais du renforcement musculaire trois fois par semaine. J’ai dû prendre trois mois de congé après la saison, donc je n’ai pas eu de beaux moments l’année dernière. Mes performances étaient horribles.

LR : Vas-tu mieux cette année? Tes performances sont-elles meilleures?

CG : Ça va beaucoup mieux cette année. J’ai diminué mon entraînement et j’ai changé mon programme. Le nouvel entraîneur m’aide beaucoup, car je m’entends bien avec lui et j’aime son style d’entraînement.

LR : Après une première année difficile, tu aurais pu décider de tout abandonner. Qu’est-ce qui a fait en sorte que tu sois revenue dans l’équipe de natation pour une deuxième année?

CG : Je dirais que c’est un peu parce que j’ai décidé de compétitionner en sauvetage sportif pendant l’été. J’ai vraiment bien fait aux nationaux en gagnant deux épreuves. Cela m’a motivée de voir que j’avais repris la forme après un long congé et que j’étais toujours capable de performer. J’ai réalisé que j’aimais vraiment l’ambiance des compétitions et que c’est quelque chose dont j’allais m’ennuyé si je prenais la décision d’arrêter de nager. Le nouveau coach a aussi joué un rôle dans ma décision, car je sens que l’équipe est beaucoup plus unie avec lui.

LR : Caractériserais-tu la natation comme étant un sport individuel ou un sport d’équipe?

CG : La natation en soi c’est individuel, mais au niveau universitaire, l’esprit d’équipe est bien présent. Pour gagner une compétition universitaire, les résultats sont calculés par rapport aux points accumulés par l’ensemble de l’équipe. Notre nouvel entraîneur développe justement beaucoup l’esprit d’équipe en ajoutant une période de jeux lors de notre entraînement du samedi matin.

LR : Prendras-tu part à la compétition de natation qui aura lieu cette fin de semaine dans ta ville natale de Gatineau?

CG : Oui, j’y participe, sauf que ce ne sera pas toute l’équipe qui sera présente à cause de la période d’examens et du fait que ce ne soit pas une compétition obligatoire. J’y vais car j’ai un attachement avec le club de Gatineau et aussi pour tenter de réussir à faire mes temps standards pour me qualifier pour les championnats canadiens. On a déjà cinq filles et deux gars parmi l’équipe qui se sont qualifiés. Je suis très près des temps requis pour me qualifier.

LR : Pour finir, quels sont tes objectifs pour cette année et les années à venir en natation?

CG : Pour cette année, je souhaite me qualifier pour les championnats canadiens. Mon but ultime serait d’accéder aux finales. J’aimerais aussi au moins continuer à nager jusqu’à la fin de mon parcours universitaire. Je trouve aussi important de bâtir un bon esprit d’équipe, car c’est ce qui rend l’expérience en natation amusante.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire