Inscrire un terme

Retour
Sports

Match Panda : Les Gee-Gees se sauvent avec la victoire

Sports
2 octobre 2021

Crédit visuel : Dereck Bassa – Photographe

Article rédigé par Jérôme Ouellet – Chef du pupitre Sports et bien-être

Le match Panda donne toujours lieu à des matchs forts en rebondissements, et le 52e affrontement n’y a pas fait exception. Au final, le botteur des Gee-Gees, Campbell Fair a donné la victoire à son équipe avec un placement de 45 verges, alors qu’il restait une minute au match, permettant à son équipe de l’emporter par la marque de 19-17. Le Gris et Grenat conserve ainsi le trophée « Pedro ».

Résumé de la rencontre

Les Ravens de l’Université Carleton ont ouvert le match dès leur première séquence à l’attaque. Nathan Carter a franchi les six verges manquantes pour inscrire le premier touché de la rencontre. Les Gee-Gees n’ont pas tardé à s’inscrire au pointage alors que leur quart-arrière a décoché une bombe de 64 verges en direction du receveur de quatrième année, Tristin Park, pour compléter le majeur.

Au troisième quart, les Ravens n’avaient pas encore dit leur dernier mot. Le receveur Khalik Johnson a capté la passe de 13 verges de son quart-arrière Reid Vankoughnett pour réduire l’écart à deux points. Trois minutes plus tard, le botteur des Ravens, Brandon Forcier, a permis à son équipe de prendre les devants par un point avec l’aide d’un botté de précision, mais le Gris et Grenat a scellé l’issue du match au dernier quart.

Quatrième quart marqué de suspens

Les 15 dernières minutes de la rencontre auront donné droit à quelques revirements, dont deux échappés des Gee-Gees qui ont été recouverts par les Ravens.  Alors qu’il restait une minute à la rencontre, Fair a donné la victoire à son équipe avec un botté de 45 verges. Pour Fair, c’est un match qu’il n’est pas prêt d’oublier. « C’est définitivement le plus grand moment de ma carrière », a-t-il déclaré en entrevue d’après-match.

Malgré que son équipe tirait de l’arrière à la fin du dernier quart, l’entraîneur-chef des Gee-Gees, Marcel Bellefeuille, se sentait confiant que son équipe allait se sauver avec le match. « J’ai dit aux joueurs de prendre ça un jeu à la fois et de rester positifs, et ils l’ont fait aujourd’hui », a exprimé Bellefeuille.

Attaque explosive

L’offensive des Gee-Gees a été dominante cet après-midi avec un total de 443 verges contre 204 pour les Ravens. Près de la moitié, des verges gagnées par les hommes de Bellefeuille ont été par la voie des airs, soit 248. Le quart-arrière de la formation uottavienne, Ben Maracle, a amassé 198 verges par le jeu aérien, en plus de compléter 13 de ses 19 passes.

Le porteur de ballon des Gee-Gees, Jean-Paul Cimankinda a aussi accumulé plusieurs verges pour les Gee-Gees, soit 133 verges au sol en 22 courses. Cimankinda a obtenu le plus de verges au sol parmi les deux équipes lors de la rencontre. « Je suis satisfait de mon match, j’aurais aimé avoir plus [de verges au sol], mais on voit qu’on progresse très bien », a-t-il affirmé.

Cérémonie touchante

Avant le match Panda, un moment de silence a été observé en l’honneur de Francis Perron, décédé lors du premier match de la saison des Gee-Gees. Une cérémonie commémorative avec les proches de l’ancien joueur de ligne a suivi. « C’était vraiment émotionnel, [la cérémonie] a ramené des sentiments qui nous ont vraiment touchés au cœur et puis, ça a réveillé un feu en nous. C’est pour lui que nous avons fait tout ça [gagner le match] », a raconté Cimankinda.

Pour Bellefeuille, il s’agissait d’un moment spécial d’avoir gagné pour son ancien protégé. « Les joueurs ont joué ensemble, comme Francis jouait », a-t-il renchéri .

Les Gee-Gees seront de retour à l’action ce samedi 9 octobre, alors qu’ils feront face aux Lions de l’Université York, au Stade de la Place TD à compter de 17h.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire