Inscrire un terme

Retour
Sports

Soccer : les Gee-Gees remportent le derby d’Ottawa

Correction
10 octobre 2021

Crédit visuel : Courtoisie – Équipe de soccer féminin des Gee-Gees

Article rédigé par Johan Savoy – Journaliste

Les joueuses de Steve Johnson recevaient les Ravens de l’Université de Carleton (UC) ce samedi pour le compte de la quatrième journée de la saison régulière. Une nouvelle victoire acquise sans encombre par les Gee-Gees sur le score de 3-0, la quatrième consécutive.

De retour d’un voyage à travers l’Ontario la semaine passée qui a permis d’engranger deux succès face à Ontario Tech et à Trent, les joueuses de l’Université d’Ottawa (U d’O) étaient de retour ce samedi au Terrain Matt Anthony pour affronter leurs rivales de l’université voisine.

Les joueuses abordaient cette rencontre dans la position de favorites puisqu’elles restaient, avant ce match, sur trois victoires de rang avec 14 buts marqués pour un seul encaissé. Les Ravens restaient quant à elles sur une large victoire de 9 buts à 0 face aux RMC Paladins.

Le match

Le coup d’envoi fut donné par les joueuses de Carleton, toutes de blanc vêtues pour le match du jour, les Gee-Gees arborant de leur côté leur tunique grenat. Les supporteur.rice.s uottavien.nes s’étaient une nouvelle fois déplacé.e.s en nombre, tout comme les partisan.e.s du camp adverse qui se faisaient entendre.

Les Gee-Gees prenaient les choses en main dans ce début de rencontre, en se procurant, coup sur coup, deux grosses occasions. Sadie Sider-Echenberg, frappait de peu à côté à la 7e minute, imitée peu de temps après par Trinity Esprit qui voyait sa frappe croisée tutoyer le montant droit du but de la gardienne des Ravens.

Les joueuses de l’U d’O avaient choisi d’effectuer une pression relativement élevée en ce début de match et récupéraient la plupart de leurs ballons dans le camp adverse, mettant ainsi en échec la majorité des relances carletoniennes. Esprit donnait quant à elle du fil à retordre aux défenseures latérales de l’UC en enchaînant les débordements d’un côté comme de l’autre.

Après 20 minutes de jeu, la tension montait du côté des bancs de touches, et l’entraîneur de l’équipe visiteuse se fit rappeler l’ordre par l’arbitre de la rencontre. Les joueuses uottaviennes poursuivaient leurs efforts et finissaient par ouvrir le score à la suite d’une récupération aux abords de la surface de réparation de la numéro 10, Sider-Echenberg. Celle-ci trompa la gardienne adverse d’une lourde frappe dans le centre du but.

Devant au tableau d’affichage, les Gris et Grenats continuaient cependant à faire tourner le ballon et à se procurer quelques occasions. C’est ainsi que trois minutes après l’ouverture du pointage,  Soumaya Bouak lança en profondeur Emma Lefebvre qui s’écroula dans la surface de réparation, mais l’arbitre ne broncha pas.

À la demie-heure de jeu, le rythme était quelque peu retombé, et les deux équipes se neutralisaient au milieu de terrain. Les Ravens en profitaient pour reprendre pied dans cette rencontre et se procuraient même un coup franc dangereux à cinq minutes de la pause. Un coup de pied arrêté joué de la droite et repris de volée par l’attaquante adverse finit sa course sur le poteau droit de Cassidy Joslin. 

Un avertissement sans frais qui aura eu pour effet de réveiller les Grenats. Ces dernières se remettaient aussitôt à l’attaque et obtenaient même un penalty suite à une faute commise sur l’attaquante Cassandra Provost dans la zone de réparation. C’est finalement Lefebvre qui le transforma pour donner une avance de deux buts à l’U d’O.

Lefebvre inscrivit par la même occasion son sixième but de la saison en seulement quatre matchs.

À la pause, le score était de 2-0. Un scénario qui rappelait la victoire contre les Lions deux semaines plutôt, une rencontre au cours de laquelle les Gee-Gees s’étaient imposées par 4-0.

Au retour des vestiaires, le rythme était de nouveau retombé. Une accalmie qui se poursuivit jusqu’à la 62e minute et à ce coup franc accordé aux joueuses locales. Un coup de pied donné de la droite et repris de la tête par Provost qui passait de peu à côté. 

Deux minutes plus tard, Provost voyait une nouvelle fois sa reprise de la tête passée juste à côté à la suite d’un corner. C’est finalement à la 82e minute qu’elle réussira à placer ce coup de tête, sur un coup franc frappé par Adriane Devlin aux abords de la surface. Le score en restera là, 3-0 pour l’U d’O.

Un début de saison réussi

La capitaine des Gee-Gees Katerine Delev avouait, à l’issue de la rencontre,  sa satisfaction concernant la victoire du jour dans ce match particulier : « C’est toujours un match que nous aimons jouer, qui plus est devant notre public, à la maison. » Elle poursuivait en appréciant « la capacité de l’équipe à entretenir une certaine culture de la gagne d’année en année », pour finalement concéder que l’objectif de la saison serait une nouvelle fois de participer aux championnats canadiens. 

Buteuse en fin de rencontre, Cassandra Provost soulignait quant à elle la qualité de l’équipe et sa capacité à faire tourner le ballon. Elle remarquait que la plupart des adversaires avaient tendance à baisser en intensité au cours des matchs, mais qu’au contraire, leur équipe réussissait à garder une certaine constance, ce qui représentait certainement une de leurs plus grandes forces.  

Questionné sur la production offensive de son équipe, l’entraîneur Johnson lâchait : « je suis bien sûr satisfait du travail accompli par notre attaque qui fait preuve de créativité en ce début de saison. Nous ne devons cependant pas oublier de féliciter aussi notre défense qui à su faire preuve de rigueur jusqu’ici. » Concernant les objectifs, l’entraîneur confirmait les dires de sa capitaine en affirmant vouloir finir en tête de la division.