Inscrire un terme

Retour
Sports

Soccer féminin : début en fanfare pour les Gee-Gees

Sports
27 septembre 2021

Crédit visuel : Johan Savoy – Journaliste

Article rédigé par Johan Savoy – Journaliste

Les Gee-Gees effectuaient leur retour ce samedi au Terrain Matt-Anthony  pour entamer cette nouvelle saison de soccer universitaire féminin. Elles affrontaient les joueuses de l’Université de York à l’occasion de la première de championnat, une rencontre remportée 4 buts à 0 par l’équipe de Steve Johnson.

Les fans des Gee-Gees s’étaient déplacé.e.s en nombre au Terrain Matt Anthony, à l’occasion de ce premier match de championnat, pour voir évoluer la nouvelle version de l’équipe de soccer féminine de l’Université.

Après une saison 2019 couronnée de succès, qui s’était conclue par un titre mondial universitaire de la FISU décroché à JinJiang en Chine, l’équipe avait remporté le championnat 2020 de la ligue intérieure du Réseau du sport étudiant du Québec. Une saison cependant écourtée en raison de la pandémie. 

Il s’agissait donc d’un véritable retour à la compétition pour les Gee-Gees, qui essaieront cette année encore de conquérir de nouveaux titres et remplir encore un peu plus une armoire à trophée déjà bien garnie.

Un vibrant hommage

Une semaine après le drame ayant secoué la communauté uottavienne, la nation grenat et grise avait à cœur de rendre hommage à Francis Perron, le joueur de football de l’Université décédé à la suite du match contre les Varsity Blues de Toronto. 

À cette occasion, les joueuses de l’Université d’Ottawa (U d’O) s’étaient vêtues d’un t-shirt d’échauffement floqué du nom du joueur de football et une minute de silence fut également observée. Un hommage qui faisait suite à un discours du speaker prononcé en l’honneur de celui qui fut et qui restera pour toujours un Gee-Gee. 

Le match

Le coup d’envoi de cette saison 2021 fut finalement donné à 14 h 00. Les joueuses de Steve Johnson entamaient la rencontre tambours battants puisque dès la première minute de jeu, Nibo Dlamini décrochait une frappe qui venait trouver les gants de la gardienne de but yorkaise. 

L’ouverture du score était proche, mais ce ne fut finalement que partie remise puisque Dlamini, encore elle, trouvait la faille une minute plus tard sur une frappe croisée suite à un décalage de Sadie Sider-Echenberg. Le match était lancé. 

Les joueuses uottaviennes continuaient de dicter leur loi dans cette rencontre et se procuraient de multiples occasions. Des efforts qui furent finalement récompensés à la 38e minute de jeu, lorsqu’à la suite d’un enchaînement technique, Kaylane Hogue doublait la mise, bien aidée par la gardienne yorkaise, qui relâchait le ballon dans ses buts suite à un arrêt non maîtrisé.

Le score à la mi-temps était de 2 buts à 0, un premier acte prolifique pour les Gee-Gees.

Au retour de la pause, le rythme était quelque peu retombé et les joueuses de l’U d’O continuaient à faire circuler le ballon, se procurant ici et là quelques occasions sans jamais être réellement inquiétées. 

À la 60e minute, les Gee-Gees décidaient finalement de remettre un coup d’accélérateur. Emma Lefebvre, lancée en profondeur sur l’aile gauche, par une  ouverture de Katerine Delev, lobait la gardienne adverse depuis l’angle de la surface de réparation. 3 buts à 0.

À ce moment du match, le travail était fait, mais soucieuses de réaliser une prestation pleine, les joueuses locales continuaient de mettre la pression. Elles s’offraient même le luxe d’inscrire un quatrième but par l’intermédiaire de Kaylane Hogue, qui à la suite d’une série de dribbles inscrivait son premier doublé de la saison. À la 72e minute de la rencontre, la cause était entendue. 

Un premier succès malgré une équipe jeune

Malgré un effectif ne présentant pas moins de 14 nouvelles recrues, les Gee-Gees ont donc remporté leur premier match de la saison sur un score fleuve. Un premier succès prometteur pour la suite, puisque l’équipe yorkaise s’était imposée lors de cette confrontation en 2019. 

Interrogé à l’issue de la rencontre, le coach Johnson ne cachait pas sa satisfaction. Il confiait que « les joueuses avaient travaillé dur durant la préparation estivale et que malgré le déficit physique vis-à-vis de l’adversaire du jour, son équipe n’avait jamais reculé. » 

Questionné enfin sur la prestation de sa défenseure latérale droite, Kaylane Hogue, l’entraîneur louait « sa capacité à non seulement bien défendre, mais également à apporter le danger dans la défense adverse lors de ses débordements bien sentis. »

Invitée à nous en dire plus sur son état de forme après le match, Hogue avouait avoir eu l’occasion de jouer cet été en Première Ligue de Soccer du Québec, ce qui expliquait son rendement physique. Elle préférait cependant faire valoir la prestation collective de l’équipe plutôt que sa performance individuelle. 

Appréciant tout de même sa contribution dans ce premier succès, elle exprimait finalement ses attentes élevées pour la saison, tout en soulignant la qualité du recrutement effectué au sein de l’effectif. 

 

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire