La Rotonde
Share on FacebookGoogle+Tweet about this on Twitter

Publié le lundi, 4 décembre 2017

Une remon­tée victo­rieuse

Par Daniel Birru, Contri­bu­teur de La Rotonde

Les Gee-Gees d’Ot­tawa ont croisé le fer avec leurs rivales de la ville, les Ravens de Carle­ton, dans un match rempli d’in­ten­sité, vendredi soir dernier au Carle­ton Ice Place. Les deux équipes en étaient à leur neuvième rencontre de la saison régu­lière; Ottawa était en quête de sa sixième victoire de la saison, et les Ravens voulaient éviter un sixième revers en 2016–2017, elles qui avaient été défaites à leur quatre matchs précé­dents.

Les deux équipes ont réalisé de très bonnes situa­tions de jeu tout au long de la partie, créant de multiples chances des deux côtés de la glace. Les gardiennes de but, Maude Lévesque-Ryan pour Ottawa et Kate­lyn Steele pour Carle­ton, ont fait face à de nombreux tirs, les Ravens ayant cepen­dant une avance de 33–24 à ce niveau. En bout de ligne, le match s’est conclu par la marque de 3–2 en faveur des visi­teuses.

La première période a bien commencé, le jeu étant plutôt équi­li­bré en début de match. Les Gee-Gees ont été les premières à trou­ver le fond du filet, avec l’at­taquante Alyssa MacMillan qui se présen­tait au haut de l’en­clave pour déco­cher un tir battant Steele à la quatrième minute, suite à une confu­sion en défense devant le but des Ravens. Ces derniers n’ont pas tardé à répliquer, l’at­taquante Hannah Dino­vit­zer récu­pé­rant une rondelle libre après un mauvais revi­re­ment derrière la ligne de but de la défense d’Ot­tawa.

Dino­vit­zer en a rajouté à sa fiche en faisant dévier une superbe passe de sa coéqui­pière Katia Boulianne, lors d’un deux contre un, aux trois quarts de la deuxième période, pour son deuxième but de la rencontre et donnant l’avance aux siennes pour la première fois. Les hôtes ont égale­ment obtenu deux avan­tages numé­riques au cours de la période, mais n’ont pas su en profi­ter. Dino­vit­zer a de plus obtenu sa chance de réali­ser un tour du chapeau sur une échap­pée, mais a été arrê­tée par la gardienne Lévesque-Ryan. Le Gris et Grenat est donc rentré au vestiaire avec un retard d’un but.

La troi­sième période était haute en tension pour les deux équipes. Les Gee-Gees ont d’abord égalisé la marque à 2–2, la défen­seuse Cassidy Herman touchant la cible à quatre-vingt-dix secondes de la période. Le jeu est par la suite resté neutre pour la grande partie de la troi­sième, les deux gardiennes demeu­rant fidèles à leur poste. Alors que le match semblait se diri­ger vers une prolon­ga­tion, l’at­taquante Shanie Descha­te­lets a surpris tout le monde en déjouant Kate­lyn Steele avec moins de quatre minutes à jouer, un temps idéal pour scel­ler l’is­sue du match. Les Gee-Gees ont défendu l’at­taque à six joueuses de leurs adver­saires et sont parve­nues à rempor­ter leur sixième victoire de l’an­née.

Il s’agis­sait de la sixième victoire de la saison pour Ottawa et de la deuxième contre Carle­ton, les cinq derniers venant tous par un seul but. L’équipe est présen­te­ment devan­cée unique­ment par les Cara­bins de Montréal au clas­se­ment du RSEQ, avec un total de treize points, soit un de moins que les Cara­bins. Les Ravens occupent quant à elles le dernier rang de cette même divi­sion, avec six points.

Il s’agis­sait aussi du dernier match du calen­drier 2017 pour les deux équipes, puisqu’il y aura une pause pour le temps des Fêtes. Elles retrou­ve­ront la glace par coïn­ci­dence, l’une contre l’autre, le 5 janvier prochain, cette fois-ci au complexe spor­tif Minto.

Le but en première période d’Han­nah Dino­vit­zer était par ailleurs le premier de l’équipe en trois matchs complets : l’équipe avait compté tôt en première période contre ces mêmes Gee-Gees, perdant le match 2–1, avant d’être par la suite blan­chie, deux fois en autant de matchs, 6–0 et 2–0, contre respec­ti­ve­ment les Cara­bins et les Stin­gers de Concor­dia.