La Rotonde
Share on FacebookGoogle+Tweet about this on Twitter

Publié le lundi, 20 mars 2017

Un monu­ment plus grand que nature

Sports

Par Philippe Marceau-Loran­ger – Chef de pupitre Sports

Le samedi 18 mars dernier, à l’angle des rues Elgin et Sparks, avait lieu la mise au jeu proto­co­laire qui venait offi­ciel­le­ment lancer les travaux de ce qui sera le futur monu­ment en l’hon­neur du cadeau de lord Stan­ley. Et ni la date ni le lieu n’avaient été choi­sis au hasard : il y a exac­te­ment 125 ans, le 18 mars 1892, à l’hô­tel Russell House, lieu de l’ac­tuel céno­taphe, Lord Stan­ley faisait le don de sa coupe éponyme, qui marquera à jamais les esprits des féru.e.s de hockey.

Compé­ti­tion d’art public

C’est le design conçu par l’ar­tiste mont­réa­laise Linda Covit, l’ar­chi­tecte-paysa­giste Bau-Chau Nguyen, ainsi que Joseph Moro, archi­tecte prin­ci­pal à la concep­tion, qui aura été retenu, au terme d’une compé­ti­tion d’art public. Des huit fina­listes qui avaient été sélec­tion­nés, c’est l’équipe mont­réa­laise qui aura su séduire le jury, avec son désign moderne et élégant. Le monu­ment, qui devrait être inau­guré en décembre 2017, puis remis à la Ville d’Ot­tawa, est consti­tué de trois parties. D’une part, la struc­ture prin­ci­pale repré­sente un calice de trois mètres de hauteur, consti­tué de grandes pièces de métal ondu­lées, qui permet­tra aux passants de péné­trer au centre de la coupe, où ils pour­ront ouïr des sons carac­té­ris­tiques au hockey, tels que les cris­se­ments des patins sur la glace ou l’écho d’un tir heur­tant la bande. D’autre part, le monu­ment sera complété par une repré­sen­ta­tion artis­tique d’une pati­noire, ainsi que d’une rondelle surdi­men­sion­née faite granite, qui fera office de banc.

Bien qu’il abou­tisse en 2017, selon la codi­rec­trice de l’or­ga­nisme à but non lucra­tif « Monu­ment Mémo­rial Lord Stan­ley Inc. », Sylvie Bigras, il s’agit d’un projet écha­faudé depuis belle lurette : « En 2009, c’était Paul Kitchen, un histo­rien de la Ville d’Ot­tawa et amateur de hockey, qui avait pensé aux grands anni­ver­saires à être célé­brés en 2017, dont le 150e du Canada, le 125e de la coupe Stan­ley, le 100e de la LNH et le 25e des Séna­teurs. Il s’est dit qu’on devrait faire quelque chose pour rendre hommage au don de la coupe fait par Lord Stan­ley, gouver­neur géné­ral de l’époque. »

Un endroit rassem­bleur

La facture, s’éle­vant à plus de quatre millions de dollars, sera assu­mée entre autres par Patri­moine Canada, la Ligue natio­nale de hockey, les Séna­teurs d’Ot­tawa, ainsi que par des dona­teurs privés. Ce projet pourra aussi comp­ter sur l’ap­pui de mécènes, tels que les légendes du hockey Frank Mahov­lich et Serge Savard, ainsi que du gouver­neur géné­ral du Canada, David Johns­ton, qui espère que le monu­ment devien­dra un endroit rassem­bleur pour tous les amou­reux et amou­reuses de ce sport : « Au hockey, il existe une tradi­tion unique voulant que les cham­pions de la coupe puissent passer une jour­née en sa compa­gnie dans leur ville natale, afin de la parta­ger avec les parti­sans. La coupe a visité près de 54 pays dans le monde, et main­te­nant, on espère que des gens de partout au Canada et dans le monde vien­dront visi­ter ce monu­ment afin de parta­ger la gloire de la coupe Stan­ley. »