Inscrire un terme

Retour
Sports

Soccer : Les Gee-Gees échouent en demi-finale

Nouha Chaouati
8 novembre 2021

Crédit visuel : Dereck Bassa – Photographe 

Article rédigé par Nouha Chaouati – Journaliste

En tête du classement au terme de la saison régulière, les Gee-Gees n’ont pas pu se hisser en finale des séries du Championnat des Sports universitaires de l’Ontario. Les Gaels de l’Université Queen’s ont pris leur revanche au Terrain Matt Anthony le samedi 6 novembre.

Comme lors de leur précédent affrontement, la première moitié s’est essentiellement résumée à une bataille au milieu avec de l’engagement physique et des imprécisions de part et d’autre. Les deux équipes ont eu beaucoup de difficulté à mettre en place un jeu offensif suffisamment fluide pour s’offrir de vraies occasions de but et les deux gardiennes n’ont pas vraiment eu à s’employer.

Vu la densité au milieu, les deux formations, disposées en 4-3-3, ont tenté de passer par les ailes, mais la vigilance des garde-arrières les en a empêchées. C’est donc sur un score nul que les 22 athlètes ont regagné les vestiaires.

Foot fait la différence

Après la reprise, les Kingstoniennes ont pris les choses en main et ont commencé à s’infiltrer de plus en plus souvent dans le dos des défenseures du Gris et Grenat.

À la 54e minute, sur une accélération côté gauche de Hannah Melchiorre, le centre de cette dernière a été renvoyé par la gardienne uottavienne Cassidy Joslin dans les pieds de Jamie Foot, oubliée par la défense et qui n’a eu qu’à pousser la balle au fond. Moins de quatre minutes plus tard, sur un corner mal renvoyé, c’est encore Foot qui a placé le ballon au deuxième poteau pour une tête de Cecilia Way qui a pris Joslin à contre-pied.

Menées 2-0, les Gee-Gees ont tenté de réagir lors des de la demi-heure qui restait, mais leur tactique de jeu a été entravée par un manque de précision balle au pied et par le travail défensif du milieu de terrain des Gaels. « Nous n’avons pas baissé les bras. Nous avons eu plusieurs occasions de marquer, mais malheureusement, nous n’avons pas su les saisir », commente l’attaquante Emma Lefebvre.

Les joueuses de Steve Johnson ont dû arrêter d’essayer de passer par le milieu et se sont surtout contentées d’envoyer de longs ballons vers les attaquantes. Trinity Esprit, Angelina Gendreau et Lefebvre ont eu des ouvertures, mais la gardienne Kirstin Tynan est à chaque fois intervenue. Plusieurs coups de pied de coin ont mis en péril la défense de Queen’s, mais la chance n’a pas souri aux Gee-Gees. « Nous devons féliciter Queen’s, elles ont concrétisé leurs occasions. Je pense que nous [en] avons créé assez [de notre côté] ; d’habitude notre finition est meilleure qu’aujourd’hui, et c’est ce qui nous a manqué », analyse l’entraîneur-chef Johnson.

Dans le temps additionnel, l’arbitre a accordé un coup pied de penalty aux uottaviennes après une faute de main dans la surface. Cependant, le tir de Lefebvre manquait de force pour tromper Tynan.

Lefebvre tire sa révérence 

Après avoir été invincible durant la saison régulière, l’équipe de soccer féminin s’incline donc pour la première fois cet automne. « Je crois que notre équipe et celle de Queen’s sont au même niveau, la seule différence est qu’elles ont plus de joueuses d’expérience », explique Johnson.

Pour Emma Lefebvre, deuxième meilleure marqueuse de l’histoire du programme, c’était le moment de dire adieu à sa carrière chez les Gee-Gees. « Dans l’ensemble, les cinq dernières saisons ont été formidables et j’en garde beaucoup de précieux souvenirs. Si je devais choisir, je choisirais le titre national de 2018 et la Coupe du monde universitaire de 2019 comme mes plus beaux moments », confie-t-elle.

Quant au reste des joueuses, elles pourront rebondir en disputant dès janvier prochain la saison intérieure du Championnat du Réseau du sport étudiant du Québec.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire