La Rotonde
Share on FacebookGoogle+Tweet about this on Twitter
derniereheure

Publié le lundi, 13 février 2017

Suivi : « Bien qu’i­nad­mis­sibles au programme, des membres de l’exé­cu­tif s’oc­troient des U-Pass gratuites »

Suite à la paru­tion de l’ar­ticle titré « Bien qu’i­nad­mis­sibles au programme, des membres de l’exé­cu­tif s’oc­troient des U-Pass gratuites », un membre anonyme du Comité disci­pli­naire du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Fédé­ra­tion étudiante de l’Uni­ver­sité d’Ot­tawa a démenti certaines des infor­ma­tions présen­tées dans l’ar­ticle en ques­tion. 

« En ce moment, des preuves impor­tantes démontrent que les membres de l’exé­cu­tif ont payé leur U-Pass, bien qu’à titre d’étu­diants à temps partiel, ils n’avaient pas le droit d’en béné­fi­cier », a déclaré la source, qui a par la suite confié que la rela­tion entre la FÉUO et la OC Transpo était tendue et qu’elle s’inquié­tait des retom­bées poten­tielles de l’ar­ticle publié dans La Rotonde : « Je ne veux simple­ment pas que les étudiants perdent leur U-Pass suite à la diffu­sion massive de cet article. » 

Inter­ro­gée quant aux éléments de preuve dont dispo­se­rait le Comité disci­pli­naire, la même source a indiqué que ces éléments ne pour­raient pas être rendus publics tant que l’enquête suivait son cours. Un rapport devrait être présenté en mars, lors d’une réunion du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. Les recom­man­da­tions du Comité disci­pli­naire y figu­re­ront. 

Le membre du Comité disci­pli­naire n’a égale­ment pas souhaité donner d’in­di­ca­tion quant à la manière dont Hadi Wess, actuel vice-président aux affaires sociales récem­ment élu à la prési­dence de la FÉUO, et Vanessa Dori­main, actuelle vice-prési­dente aux affaires univer­si­taires, auraient procédé afin de payer leurs U-Pass.

Rappe­lons qu’en prin­cipe, les frais liés au U-Pass sont direc­te­ment sous­traits du compte étudiant des étudiants à temps plein de l’Uni­ver­sité d’Ot­tawa, et que Wess comme Dori­main sont étudiants à temps partiel. 

Par ailleurs, Wess et Dori­main ont tous deux refusé de répondre aux multiples demandes d’en­tre­vue de La Rotonde. Leur version des faits demeure donc incon­nue. Il n’en demeure pas moins que des porte-paroles d’OC Transpo et de l’Uni­ver­sité d’Ot­tawa ont révélé que leur orga­ni­sa­tion était impliquée dans l’enquête.

Yasmine Mehdi