Inscrire un terme

Retour
Sports

Hockey : Les Gee-Gees refroidies par Carleton

Nouha Chaouati
3 novembre 2021

Crédit visuel : Archives 

Article rédigé par Nouha Chaouati – Journaliste

Après avoir ouvert leur saison avec une victoire étriquée obtenue sur la route, aux dépens des Stingers de l’Université Concordia, les Gee-Gees affrontaient leurs rivales locales de l’Université Carleton pour leur premier match à domicile le dimanche 31 octobre au Complexe sportif Minto. Dépassées par la vitesse et la force des visiteuses, les hockeyeuses uottaviennes se sont inclinées sur le score sans appel de o-3.

La première période a surtout ressemblé à une ronde d’observation avec peu d’attaques tranchantes des deux côtés. Les Gee-Gees ont tiré 12 fois au but sans vraiment inquiéter la gardienne des Ravens, Marie-Ève Côté. L’équipe de Carleton a enregistré neuf lancers, tous arrêtés par Aurélie Dubuc, la gardienne du Gris et Grenat. Le premier tiers s’est conclu sur un score nul.

Carleton concrétise ses attaques

Après le premier intermède, les joueuses du Gris et Grenat ont voulu se montrer plus entreprenantes, mais elles n’ont pas su concrétiser leur domination lors des premières minutes de la deuxième période. C’est à ce moment-là que Carleton a accéléré en profitant des errements défensifs des joueuses de l’Université d’Ottawa (U d’O). Échappée sur l’aile droite après une passe d’Annika Scurfield, Jenna Morais a ouvert la marque pour les Ravens en tirant sous la barre. 

Sonnée par ce premier but, l’équipe uottavienne a tenté tant bien que mal de réagir, mais le tir de pénalité obtenu après un cafouillage devant le but des Ravens a été envoyé au-dessus par Alyssa MacMillan. Les Gee-Gees ont continué leurs offensives sans pour autant se montrer adroites au moment d’armer leurs tirs. Avec 19 tirs contre seulement sept pour les visiteuses, elles ont dominé sans pouvoir égaliser.  Au cours des dernières minutes de la période, en supériorité numérique après une pénalité infligée à la joueuse des Ravens, Victoria Bullock, le Gris et Grenat a encaissé un deuxième but à l’issue d’une autre échappée de Justina Beard.

En troisième période, les joueuses de l’entraîneur-cheffe Chelsea Grills ont encore une fois enregistré plus de tirs que leurs rivales sans pouvoir réduire l’écart. Malgré deux autres situations de surnombre, elles n’ont pas pu tromper Côté qui a arrêté les 44 tirs adressés vers ses filets. À dix minutes du terme, une énième erreur défensive a laissé à Emily Smythe le temps et l’espace nécessaire pour marquer un troisième but.

Ottawa butte sur la défense adverse

Avec 44 tirs contre 29 seulement pour Carleton et une domination sur de longues périodes au cours des deux derniers tiers, les joueuses du Gris et Grenat n’ont pas su se montrer incisives contre leurs adversaires. L’entraîneur adjoint des Gee-Gees, Greg Bowles, a tenu tout de même à féliciter la performance des Ravens. « Elles se sont battues le long du match et ne nous ont fait aucun cadeau. Je pense que nous pensions trop au match précédent, et nous ne nous sommes pas suffisamment concentré.e.s sur notre adversaire du jour », commente-t-il.

L’attaquante en deuxième année en sciences sociales, Ariane Aubin, a confirmé que c’était un match assez dur pour l’équipe. « Je pense qu’on était fatiguées du match de vendredi ; c’était la première fois en deux ans que nous jouions deux fois en trois jours. Physiquement et mentalement, c’était difficile », explique-t-elle. 

Les hockeyeuses de l’U d’O tenteront de retrouver le chemin de la victoire en se mesurant aux Martlets de l’Université McGill le vendredi 5 novembre.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire