Inscrire un terme

Retour
Sports

Victoire contre les Gryphons de Guelph pour l’équipe de football des Gee-Gees

Dawson Couture
18 septembre 2022

Crédit visuel : Nicholas Monette Photographe

Article rédigé par Dawson Couture – Chef du pupitre Sports et bien-être

Suite à une victoire à Hamilton contre les Maraudeurs de McMaster samedi dernier, l’équipe de football des Gee-Gees a cherché à continuer l’enchaînement des victoires ce samedi devant une foule de plus de 1000 spectateur.ice.s. Les hommes du Gris et Grenat ont réalisé une performance dominante contre les Gryphons de Guelph, surclassant leurs adversaires 46-10 à la Place TD. Cela pourrait-il être un aperçu de ce qui attend les Ravens de Carleton le 1er octobre ?

Le quart-arrière Ben Maracle était au cœur du succès offensif. Ce dernier a contribué à près de 300 verges en passes et à trois passes ayant mené à des touchés. Maracle attribue son succès à la performance complète de son équipe. « Pour marquer des points comme nous l’avons fait, il faut dominer les trois phases du jeu : la passe, la course et la protection. Je n’aurais pas pu demander mieux d’eux aujourd’hui », s’est-il exclamé.

Prendre le jeu à bras-le-corps

Le premier quart a débuté timidement, avec très peu d’opportunités en raison d’erreurs commises tant à l’une extrémité du terrain qu’à l’autre. L’interception de Kevin Victome à la fin du quart et sa portée de 41 verges a cependant galvanisé la foule. Éric Cumberbatch, demi défensif titulaire pour l’Université d’Ottawa (U d’O), estime que la présence des spectateur.ice.s a fait partie intégrante de la motivation de son équipe.

En dépit des verges accumulées par les Gee-Gees en début de rencontre, Willy-Pierre Dimbongi a dû attraper et porter le ballon pour un total de 56 verges afin de compléter le premier touché de la rencontre (6-0). Lorsque Maracle a été interrogé au sujet du jeune receveur éloigné, le quart-arrière a souligné la confiance qu’il a en ses coéquipiers, Dimbongi en particulier, pour attraper ses passes.

Guelph s’est rapidement redressé en marquant son propre touché et botté de précision cinq minutes plus tard (6-7). L’avance s’est avérée de courte durée. La formation défensive des Gee-Gees s’est rapidement adaptée à la stratégie d’attaque au sol de Guelph. « Nous étions tous sur la même longueur d’onde », constate Cumberbatch.

L’effort défensif des Gee-Gees a permis à la ligne offensive de prendre le dessus sur leurs adversaires grâce à deux bottés de précision et un touché en fin de demie (19-7). Avec la foule derrière eux, le momentum était maintenant nettement en leur faveur.

Maîtres de leur destin

Les Gee-Gees n’ont pas relâché leurs efforts. Le receveur éloigné Daniel Oladejo a réussi à laisser son empreinte sur la rencontre durant la seconde moitié du match. Après deux portées importantes pour conserver le premier essai, Oladejo est parvenu à attraper la passe de 37 verges de Maracle et à rester dans le terrain de jeu pour marquer le touché. Le botté de précision subséquent de Campbell Fair a également atteint sa cible (26-7).

Amilcar Polk a aussi été capable de contribuer au tableau d’affichage au troisième quart lorsqu’il a percé la ligne défensive de Guelph et porté le ballon dans la zone des buts. À ce dernier s’ajoute un rouge point, un botté de précision, un maraudeur et un autre touché en fin de rencontre, qui a consolidé le résultat des Ottaviens.

Malgré quelques tentatives de la part des Gryphons pour rattraper le score, le secondeur des Gee-Gees, James Peter, a bloqué toute possibilité d’un tel scénario. C’est le plaqueur défensif recru, Samuel Désir, qui a cependant volé la vedette, avec un sac du quart qui a fait retentir le stade en fin de match.

Match mémoriel et Match Panda

La rencontre à la Place TD est venue marquer une semaine de deuil pour les membres de l’équipe ainsi que toute la communauté de l’U d’O. La vie de deux anciens Gee-Gees, Loïc Kayembe et Francis Perron, a en effet été commémorée à l’occasion du match mémoriel Kayembe-Perron ce samedi. « On pense toujours à lui », confesse Maracle, qui a partagé le terrain avec Perron en 2021.

Afin de leur rendre hommage, l’U d’O a mis en place, en collaboration avec leurs familles respectives, deux bourses portant leur nom. Ces bourses, alimentées en partie par la vente de billets samedi et par les dons, seront confiées chaque année à un.e étudiant.e-athlète méritant.e.

Grâce à cette victoire, l’équipe de football de l’U d’O se retrouve en deuxième position dans la division du Ontario University Athletics (OUA), avec une fiche de trois victoires et une défaite. « J’ai l’impression que nous avions besoin de ce résultat pour vraiment relancer notre saison », constate le quart-arrière.

Les Gee-Gees se déplacent à Waterloo samedi prochain pour faire face aux Golden Hawks de Sir Wilfrid Laurier, avant de retourner à domicile pour le fameux Match Panda le 1er octobre. Pour faire face à Carleton, Cumberbatch avance que l’équipe devra garder son calme et rester concentrée devant l’immense foule de spectateur.ice.s. Après avoir remporté le Match Panda les trois dernières années, les Gee-Gees devront encore défendre leur titre cette année pour prolonger cette série de victoires.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire