Inscrire un terme

Retour
Arts et culture

L’état de la lecture chez les jeunes adultes, à l’ère du numérique

Jessica Malutama
26 novembre 2023

Crédit visuel : Nisrine Abou Abdellah — Directrice Artistique

Article rédigé par Jessica Malutama — Journaliste

Certaines expertises émettent que l’évolution rapide des technologies a profondément transformé certaines pratiques culturelles, telles que les habitudes de lecture chez les jeunes et les jeunes adultes. À l’heure actuelle, les étudiant.e.s sont-ils.elles toujours des lecteur.rice.s de loisir ? La Rotonde s’est penchée sur la présence des clubs de lecture sur le campus de l’Université d’Ottawa (l’U d’O), ainsi que sur la forme que la lecture prend au sein de ces organisations étudiantes et chez les jeunes adultes.

Selon Olivier Dezutter, professeur et spécialiste en didactique du français au département de pédagogie à la Faculté d’éducation à l’Université de Sherbrooke, les jeunes sont encore nombreux à lire dans le contexte actuel. Bien qu’une étude similaire n’ait pas encore vu le jour en sol canadien, celui qui est aussi titulaire d’une Chaire de recherche sur la littératie scolaire tire ses observations d’une enquête française rendue publique dans l’Hexagone en 2022 par le Centre national du livre. « Contrairement à une hypothèse que l’on entend souvent, il existe des pratiques de lecture bien ancrées chez les jeunes et les jeunes adultes », indique-t-il.

Les jeunes adultes aiment-ils.elles toujours lire ?

Les résultats de ladite étude menée en 2016 et en 2018 auprès de jeunes français.e.s agé.e.s de sept à 25 ans révèlent que 81 % d’entre eux.elles déclaraient aimer la lecture et entretenir des pratiques personnelles de lecture de loisir.

Selon Dezutter, si la lecture occupe encore une place importante dans la vie des jeunes, il importe de prendre en compte la « concurrence croissante » entre les loisirs numériques et la lecture de loisir. « Aujourd’hui, près de la moitié du temps de consommation d’écran est consacrée au visionnement de différents types de contenu vidéo chez cette population », observe le chercheur.

Il précise que les jeunes ne lisent pas moins pour autant. Le professeur avance que la révolution numérique n’a pas entraîné une suppression d’une culture du livre chez cette génération, mais une redéfinition du phénomène. « On est plutôt dans une forme de coexistence, là où une personne va continuer à acheter des livres papier, mais simultanément développer un certain intérêt pour la lecture sur de nouveaux supports », fait-il remarquer.

Dezutter constate que l’évolution des technologies a donné lieu à de nouveaux modes de lecture avec l’apparition de celle faite sur support numérique ainsi qu’à une résurgence de la lecture orale. « Les livres audios et les podcasts sont très populaires chez les jeunes et les jeunes adultes. Il est intéressant de souligner que le format oral rappelle comment la lecture était initialement pratiquée chez les Grecs et les Romains lors de l’Antiquité », informe le didacticien.

Valentina Martinez, étudiante en psychologie avec une mineure en service social et Eunice Feza, étudiante en service social avec une mineure en psychologie, sont toutes deux membres du club de lecture de l’U d’O, « Les bibliophiles ». Elles confessent que bien qu’elles privilégient les livres en papier, il n’est pas rare qu’elles et les membres du club aient recours à des tablettes numériques pour effectuer leurs lectures.

Quand lecture rime avec socialisation

Les deux amatrices de livres insistent sur la dimension communautaire de leur club. « Nos activités ne se limitent pas qu’à des discussions entourant nos lectures. La création d’un sentiment de communauté contraire au climat général d’individualisme, à travers le club, était de mise », expriment-elles.

Dezutter remarque que « de nouveaux espaces d’échange autour de la lecture apparaissent sur les réseaux sociaux et que ces derniers peuvent redynamiser l’intérêt par rapport à la lecture ». Selon lui, « le modèle des clubs de lecture s’inscrit bien dans cette perspective ».

Le club « Les bibliophiles » compte à son effectif près de 70 membres. Martinez, membre fondatrice du club et vice-présidente aux affaires externes de ce dernier, mentionne que la création du club en septembre 2023 est née du désir d’avoir un espace d’échanges francophone et francophile autour de la lecture à l’U d’O. Feza ajoute que bien qu’elle et sa collègue maintiennent des pratiques de lecture de loisir à l’extérieur du club, ce dernier vient combler un manque, à savoir « un besoin de partager leurs expériences de lecture avec d’autres ».

Martinez poursuit que le contexte du club de lecture s’est imposé comme un levier qui a su revitaliser « [s]on amour » pour la lecture récréative. Feza, vice-présidente aux affaires internes de « Les bibliophiles », quant à elle, fait remarquer que la diversité des lectures au sein de club permet la découverte de nouveaux goûts littéraires. « On lit surtout des romans, mais on essaie de varier les thématiques choisies. Parfois, elles sont fantaisistes, mais elles peuvent aussi être plus réfléchies et refléter des questions contemporaines », exprime-t-elle.

Pour Martinez et Feza, la lecture représente un espace de détente qui permet une évasion du quotidien et des obligations étudiantes. Cette activité, pratiquée au sein de leur club, rend possible la rencontre de personnes aux intérêts communs, comme le souligne Feza.

Dezutter énonce la nécessité d’une évolution dans la conception contemporaine de la lecture : « La lecture n’est pas une activité solitaire. Elle comporte une dimension de socialisation importante qui va permettre de montrer qu’on a non seulement du plaisir à lire, mais qu’on peut aussi avoir du plaisir à échanger avec d’autres autour de nos lectures. »

La dernière rencontre de discussion du club « Les bibliophiles » pour le trimestre d’automne se tiendra le 29 novembre prochain. Elle portera sur le livre La fille du train de Paula Hawkins, et fera l’objet d’annonces quant aux possibles activités se déroulant lors de la période des fêtes.

Inscrivez-vous à La Rotonde gratuitement !

S'inscrire